Avant propos

      Aucun commentaire sur Avant propos

Prologue

Le but de ce site, et du travail que je publierai, est de définir et d’éclaircir les notions de numérique (et digital), puis d’information, afin de dégager une nouvelle grille de lecture des transformations technologiques, économiques et sociétales de notre environnement actuel. Hormis certains domaines spécifiques, les acteurs français et européens du numérique accusent un retard important et sont totalement déclassés dans le domaine général des technologies de l’information [1]. Cela au profit de pays de premier ordre, U.S.A et Chine, qui sont présents aux niveaux techniques, technologiques ainsi qu’économiques, avec des acteurs d’influence mondiale comme les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ou les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi). Nous retrouvons également des pays de second ordre, Japon et Corée du Sud, qui ne sont pas développés sur tous les secteurs, ou préfèrent rester cantonnés sur des marchés plus restreints, mais disposent d’une large influence technologique (Samsung, Toshiba, Fujitsu, Sony).


Un lent déclin

Les raisons de ce déclassement progressif sont multiples, mais facilement identifiables. D’une part, un manque flagrant d’initiatives portant sur ce sujet, des réticences à promouvoir certaines approches, technologies ou certains domaines nous posent aujourd’hui de graves troubles, par la perte du poids économique, technologique, politique qu’apportent ces transformations. Les stratégies européennes ne semblent pas assez ambitieuses et trop timides pour renverser la donne[2][3]. D’autre part, ces insuffisances poussent les jeunes cerveaux à quitter la France et l’Europe pour les pays en pointe, ou ceux mettant les moyens pour peser dans cette révolution, renforçant par ce fait même ce retard numérique. Enfin, les rares start-up et autres entreprises émergentes sont rachetées par les géants du domaine, coupant nette toute concurrence nouvelle, et favorisant l’oligopole en place.


Le numérique : un « simple » outil

Dépassant le cadre du numérique, la compréhension de la notion d’information et de ses propriétés nous fournit les clés non seulement pour décrypter les changements multi-sectoriels que nous procure l’outil numérique, mais également dans une pléthore d’autres champs se basant sur l’information comme la biologie, la linguistique, la robotique, l’intelligence artificielle ou encore la défense. Je pense que la révolution technologique actuelle se base sur l’information et la façon dont nous la manipulons, tout comme la révolution industrielle a porté sur l’utilisation de machines capables d’extraire du travail depuis de nouvelles sources énergétiques. Les avancées scientifiques du XVIIIème et XIXème siècle ont poussé la révolution, avec la compréhension de concepts comme l’énergie, la chaleur ou l’entropie. De la même façon, comprendre ce qu’est l’information, et les règles physiques qui encadrent ce concept nous offrira le contrôle sur la révolution actuelle, et nous fournira les outils nécessaires pour progresser dans le futur.


Sources

[1] Etat des lieux numérique de la France, disponible à l’adresse : https://www.rolandberger.com/fr/Publications/pub_etat_des_lieux_num_rique_de_la_france.html

[2] https://ec.europa.eu/commission/priorities/digital-single-market_en

[3] www.eige.europa.eu/resources/digital_agenda_en.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.